Notre voyage : le théâtre antique de Délos

Délos est aujourd’hui l’un des sites archéologiques les plus importants de Grèce et le spectacle de ses vestiges l’un des plus attrayants de la Méditerranée. En 1990, le site archéologique a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

La construction du théâtre antique de Délos a commencé vers 314 et s’est  achevée vers 250 avant JC.  Le théâtre avait une capacité de 5 000 à 6 500 spectateurs. Il fut construit délibérément au sein de la ville et à l’extérieur du sanctuaire d’Apollon, au sud du port, dans le dit « quartier du théâtre ». Le quartier comprend des rues, une citerne d’approvisionnement en eau, un hôtel, des sanctuaires, des habitations, des ateliers et des commerces qui participaient aux échanges commerciaux de Délos. Le théâtre a été abandonné après la destruction de Délos en 69 avant JC.

La contribution de DIAZOMA à la mise en valeur du théâtre antique de Délos a débuté avec le développement de la coopération scientifique avec l’École française d’archéologie, qui avait entrepris les premières fouilles dans la région en 1882. La coopération a été ratifiée par la signature d’un accord prévoyant l’échange mutuel de données scientifiques sur le théâtre antique de Délos.

En mai 2011, DIAZOMA a ouvert un compte bancaire (tirelire) au bénéfice du théâtre antique de Délos. Des entreprises parrainent le théâtre, comme OPAP SA, Emporiki Bank, Sklavenitis SA, mais aussi de nombreux citoyens. La participation du petit Dimitris Hasapidis, le plus jeune ami alors de DIAZOMA, qui a retiré 40 euros de sa tirelire pour les mettre dans celle du théâtre de Délos a été particulièrement émouvante.

En juin 2011, DIAZOMA a organisé un événement sur le thème de la mise en valeur du théâtre antique de Délos au « Megaro Hypatia ». Au cours de l’événement, l’ouverture de la « tirelire » du théâtre fut officiellement annoncée et le montant de 10.000 euros – provenant des cotisations annuelles des membres réguliers –  y fut versé afin d’amorcer une mobilisation pour récolter les fonds nécessaires à la restauration du théâtre. L’ancien ministre de la Culture et du Tourisme Pavlos Geroulanos y adressa un message. Vassilis Lambrinoudakis, professeur émérite d’archéologie classique et secrétaire général de DIAZOMA, Jean-Charles Moretti, directeur de la recherche à l’Institut de recherche sur l’architecture ancienne, et Fotini Zafiropoulou, Éphore honoraire des antiquités ont également pris la parole. Le directeur de l’école archéologique, Dominique Millier, l’ancien maire de Mykonos, Athanasios Kousathanas-Megas et le président de DIAZOMA, Stavros Benos, ont adressé également adressé un message aux participants.

En concertation avec l’Éphorat KA’ alors responsable et l’École française d’archéologie et se fondant sur les travaux scientifiques existants, DIAZOMA a confié en 2011 l’étude de restauration du théâtre antique de Délos à l’ingénieur civil, Constantinos Zampas dans le cadre de cette collaboration. Le coût de la mission a été couvert par l’argent des donateurs versé dans la tirelire du théâtre et en grande partie par l’aimable mécénat de la société OPAP SA, d’un montant de 100 000 euros. L’étude comprenait la planification générale, la hiérarchie et la séquence temporelle des interventions dans la zone élargie du théâtre, ainsi que l’étude finale complète de la restauration du koilon et des parties prêtes à s’écrouler du mur de soutènement. L’étude a été approuvée en 2012 à l’unanimité par le Conseil Archéologique Central.

En 2019, DIAZOMA a décidé de tenir sa 12ème Assemblée générale à Naxos et Délos, vu l’immense intérêt de la part de tous les organes compétents et en particulier de la municipalité de Naxos et des petites Cyclades pour la mise en œuvre du programme d’itinéraire culturel autour des grands monuments naturels et culturels de l’île. Le choix de Naxos était également lié aux efforts de l’association DIAZOMA et des organismes compétents de reprendre le dialogue autour de la restauration du théâtre antique de Délos.

Le 20 septembre 2019, les membres de DIAZOMA ont visité l’île sacrée de Délos. Au cours de la visite, le secrétaire général de DIAZOMA et professeur honoraire d’archéologie classique, Vassilis Lambrinoudakis a retracé l’histoire de Délos pour les membres de l’association et Konstantinos Zampas a présenté l’étude de restauration du théâtre. Les membres ont ensuite eu l’occasion de visiter le site archéologique et d’apprécier l’exposition périodique de sculpture contemporaine de l’artiste britannique Antony Gormley, fruit d’une collaboration entre l’Éphorat des antiquités des Cyclades et l’association NEON.

Cette expérience unique s’est terminée par un événement d’une rare esthétique quand  l’actrice Lydia Koniordou, accompagnée par Dionysis Grammenos à la clarinette, fondateur et directeur musical de l’Orchestre Symphonique de la Jeune Grèce, a déclamé « l’hymne homérique à Apollon » devant les membres de DIAZOMA réunis dans le théâtre antique.

Le Théâtre antique de Délos relève de la compétence du Ministère de la Culture/Éphorat des Antiquités des Cyclades mais les questions de restauration – maintenance sont gérées par le Comité de Conservation des Monuments de Délos.

Vous pouvez obtenir plus d’informations sur l’avancement des travaux au théâtre antique de Délos de 2008 à aujourd’hui, en cliquant ICI.

le theatre antique de Delos

Le théâtre antique de Délos

Delos 2019

Photo de l’événement à Megaro Hypatia

photo Hypatia

Les membres réguliers et corporatifs de Diazoma au

théâtre antique de Délos (septembre 2019)