Création d’un Parc archéologique à Olympie en coopération avec la région, la municipalité et Diazoma

Les bases d’un plan de développement holistique à Olympie ont été posées le 17 juillet 2020, lors de la présentation par la région de Grèce occidentale, la municipalité de l’Αncienne Olympie et l’association Diazoma du projet de création d’un parc archéologique moderne.

Les grandes lignes de ce projet très prometteur ont été exposées par le maire de l’Ancienne Olympie, Georges Georgiopoulos, lors d’une conférence de presse en présence du préfet régional de la Grèce occidentale, Nectarios Farmakis, et du président de l’association Diazoma, Stavros Benos.  M. Georgiopoulos a expliqué que le parc archéologique était un plan holistique pour le développement d’Olympie qui serait axé sur ses monuments et leur intégration au reste de l’environnement et inclurait tous les autres aspects-clés allant des infrastructures, l’accessibilité, les réseaux, la connexion avec les entreprises locales aux particularités locales pouvant susciter l’intérêt des visiteurs et les inciter à prolonger leur séjour.

De novembre 2019 à ce jour, la municipalité de l’Ancienne Olympie, la région et Diazoma travaillent intensivement à ce plan ambitieux grâce auquel l’Ancienne Olympie devient le pôle de développement touristique le plus puissant de la région. Le programme de mise en œuvre de l’Investissement Territorial Intégré (ITI) a été approuvé aujourd’hui. Le projet du parc archéologique a été présenté au conseil municipal de l’Ancienne Olympie, où il a été approuvé à l’unanimité. Il sera ensuite présenté à la prochaine réunion du Conseil Régional.

Georges Georgiopoulos a remercié le préfet pour son soutien tout en félicitant Stavros Benos, soulignant qu’il avait acquis une expérience unique dans l’élaboration de plans holistiques articulés autour du patrimoine culturel visant à créer un « produit » touristique spécialisé. Ensuite, M. Farmakis a commenté la mise en valeur d’Olympie en qualifiant cette dernière de « trésor inexploité » :

«Nous voulons que l’Ancienne Olympie soit le symbole de l’espoir et de l’ouverture. Il est donc temps de passer de la planification aux actes. La région de Grèce occidentale signe un protocole de coopération avec la municipalité de l’Ancienne Olympie et l’organisation à but non lucratif Diazoma, afin de mettre en œuvre conjointement une nouvelle stratégie d’Investissement Territorial Intégré qui vise au développement durable et équilibré de l’Ancienne Olympie. En pratique, cela signifie que nous nous préparons à temps, que nous planifions le lendemain, afin d’intégrer notre planification à la nouvelle période de programmation « .

Pour sa part, M. Benos a développé les lignes directrices de la proposition, soulignant la nécessité des synergies : « Il est temps que d’autres forces se réunissent pour donner une forme complète à ce que nous aimons appeler un « parc archéologique ». Nous devons utiliser le capital intellectuel au niveau mondial et dans le cadre de l’Union européenne, qui non seulement a mis en œuvre des programmes holistiques, mais nous a également donné les outils pour les mettre en œuvre, comme la période de programmation actuelle. Nous devons faire un pas en avant qualitatif. Je vous invite à réfléchir à la dynamique de la région. Bien sûr, le site archéologique est le pôle d’attraction dominant, mais pensez aussi aux habitants, aux chefs d’entreprise, au merveilleux cadre naturel de la région. Tous ces éléments réunis ne devraient-ils pas constituer la force qui permettra la réalisation de ce projet visionnaire ? L’état est axé sur les infrastructures, il ne s’occupe pas des étapes ultérieures ni d’intégrer l’infrastructure à la vie locale, à la société. Le projet plus ambitieux, bien sûr, est de faire des monuments le cœur de la durabilité et du développement non seulement de la municipalité mais aussi de toute la région. »

Source et article complet en grec: https://ilia.news

Photos de la rencontre

ΕΙΚ 1

ΕΙΚ 2