Pourquoi les théâtres ?

Les théâtres antiques grecs sont avec les stades les seuls monuments de l’antiquité pouvant être encore utilisés de nos jours et aux mêmes fins que jadis.

Ils forcent l’admiration de par leur situation géographique exceptionnelle, leur esthétique, l’harmonie de leurs formes et leur acoustique inimitable, caractéristiques qui témoignent des valeurs, des idéaux et des connaissances de l’époque qui leur a donné naissance.

Pas moins de 170 théâtres ont été recensés à l’intérieur des frontières de la Grèce continentale et insulaire moderne alors que des dizaines d’autres sont éparpillés dans tout le bassin méditerranéen et au-delà. Les théâtres gréco-romains qui leur succèdent se comptent aussi par centaines. Ces chiffres à eux seuls témoignent de l’importance jouée par les théâtres dans l’antiquité grecque puis gréco-romaine.

Lieux ouverts de rassemblement et d’échanges, les théâtres grecs jouaient un rôle primordial dans la vie des grecs. Des milliers de spectateurs assistaient aux représentations des tragédies et des comédies des poètes contemporains dans les nombreux théâtres du monde grec antique. Souvent, les assemblées du peuple s’y tenaient aussi et les théâtres furent ainsi les témoins de la naissance de la démocratie. Leur rôle ne fut donc pas seulement artistique et culturel mais aussi politique et social. Dernier point, et non des moindres, la présence de théâtres dans les sanctuaires d’Esculape témoigne du rôle thérapeutique du théâtre dans l’antiquité.

Des lieux ouverts de rassemblement et d’échanges, ils le sont encore aujourd’hui, si l’on en juge par le succès international des festivals et des représentations artistiques dans les théâtres antiques. Assis sur des gradins millénaires, les visiteurs et les spectateurs se reconnectent aux racines de la civilisation occidentale, subjugués par l’interaction entre le site et le spectateur, le passé et le présent. C’est la raison pour laquelle une représentation dans un théâtre antique est une expérience unique autant pour les spectateurs que pour les artistes.

Diazoma l’a compris qui désire redonner vie à un grand nombre de magnifiques théâtres, pour beaucoup tombés dans l’oubli, contribuant ainsi à l’essor économique et au développement durable des régions qui les entourent.

Le nom de l’association, « Diazoma », provient du mot grec ancien « διάζωμα » désignant les paliers horizontaux concentriques qui séparaient les gradins d’un théâtre antique et permettaient la circulation des spectateurs. Aujourd’hui, à la suite d’un glissement de sens, Kato Diazoma désigne la cavea inférieure (les gradins du bas) et Ano Diazoma désigne la cavea supérieure (les gradins du haut) du théâtre.

epidavrou

Théâtre antique d’Epidaure