Les itinéraires culturels

Dans ce pays habité depuis plus de trois mille ans et doté d’un climat doux, d’une nature accueillante et de superbes paysages, les civilisations passées ont laissé d’innombrables témoignages : des mythes, des récits historiques, des écrits philosophiques, scientifiques, des œuvres littéraires diverses, ainsi que des monuments, beaucoup de monuments.

Au cours des huit dernières années, Diazoma a soutenu l’État grec dans ses efforts pour restaurer ceux de ces monuments anciens qui ont été jugés dignes de l’être par la communauté archéologique, en mettant essentiellement l’accent sur les théâtres antiques.

Nous croyons que la clé de notre succès réside dans le développement de nouvelles pratiques de volontariat et de parrainage, la collaboration entre les services archéologiques et les administrations locales ainsi que la mobilisation d’éminents spécialistes dans le domaine de la restauration des monuments. Au cours des huit dernières années, des études concernant plus de cinquante théâtres antiques ont été réalisées et ont toutes été approuvées par le Conseil archéologique central du ministère grec de la Culture.

Diazoma jette actuellement les bases de sa stratégie future et élabore des programmes et des initiatives de plus grande envergure et de caractère holistique. Notre objectif est de créer autour du riche héritage culturel de chaque théâtre, mais aussi des monuments et sites à proximité, de nouveaux pôles culturels et touristiques, dotés d’une dynamique et d’un cachet particuliers et alliant les chefs-d’œuvre des civilisations passées aux attractions touristiques et à la beauté naturelle des régions.

Ces nouveaux pôles culturels, inconnus des réseaux touristiques internationaux, devraient attirer de nombreux visiteurs à la recherche de destinations nouvelles, loin des sentiers battus et tout au long de l’année. En plus des monuments, les visiteurs pourront apprécier des services de haute qualité et profiter de ce que chaque région a de meilleur à offrir dans des domaines comme la cuisine locale, la vie culturelle contemporaine, la nature, sans oublier l’hospitalité.

Diazoma développe ces pôles touristiques culturels – dans le cadre des itinéraires culturels de chaque région – puis transfère le projet à chaque administration régionale qui est responsable de sa mise en œuvre.
Pourquoi travailler à un niveau régional ? Les administrations régionales sont désormais élues tous les cinq ans, ce qui assure la continuité de la gestion. Elles ont également accès à des fonds importants mis à disposition pour des initiatives de ce type par les Fonds structurels européens 2014-2023, et le gouvernement central décentralise progressivement certaines responsabilités, leur permettant de prendre des initiatives pour les questions qui les concernent.

PoltistikiDiadromiIpeirou

Quel intérêt les itinéraires culturels présentent-ils pour les visiteurs ?

• Un itinéraire culturel se construit autour d’une thématique culturelle spécifique et se voit attribuer un label qui constitue un point de référence pour les visiteurs. Diazoma a déjà élaboré des itinéraires culturels autour de cinq théâtres antiques de l’Épire, le long de la Via Egnatia romaine dans le nord de la Grèce, dans le nord du Péloponnèse et l’Attique – le long de la nouvelle autoroute qui relie Athènes à Patras – et en Grèce centrale autour de Delphes et du parc d’Orchomenos. Nous sommes actuellement en train d’élaborer des itinéraires culturels en Crète, dans le sud du Péloponnèse et dans de nombreuses îles de la mer Égée.
• Le label garantit la qualité des services offerts aux visiteurs. Celle-ci est assurée grâce à l’élaboration d’un Contrat qualité local, qui vise à créer un réseau de qualité regroupant toutes les entreprises de la région et pas seulement celles en rapport avec le tourisme.
• L’expérience des visiteurs est enrichie et leur parcours facilité par des applications numériques qui les renseignent sur les monuments, musées, hôtels, restaurants, moyens de transport, événements culturels, services publics, etc.
• L’histoire de chaque monument et de la région y est racontée d’une façon attrayante pour tous les publics et pour tous les âges. Des spécialistes en la matière composent ces narrations.
• Les collectivités locales se mobilisent autour de chaque itinéraire culturel pour améliorer la signalisation routière et organiser la coordination pertinente des services concernés, assurant ainsi aux visiteurs des déplacements en toute sécurité dans toute la région de l’itinéraire.
• Enfin, les itinéraires culturels offrent aux visiteurs des expériences mémorables et ils les recommanderont à leurs amis et à leurs proches. Sans doute auront-ils eux-mêmes l’envie de revenir un jour pour poursuivre leur découverte de la région.
Le plan présenté par Diazoma aux régions administratives comporte l’utilisation d’outils de gestion offerts par les Programmes opérationnels européens 2014-2023 ainsi que des solutions alternatives pour la gestion du plan de l’itinéraire culturel, de la conception à la réalisation.

Il est primordial pour Diazoma que la durabilité de chaque composante du plan et de l’itinéraire dans son ensemble soit assurée de même que la viabilité financière des parties prenantes impliquées dans l’exécution de chaque itinéraire.

Nos nouvelles initiatives mettent l’accent sur les synergies. Nous espérons pouvoir mobiliser des moyens encore plus puissants au niveau des communautés locales, du personnel administratif et des entreprises prospères, en vue d’atteindre des types de collaborations encore plus efficaces.

Parallèlement, nous voulons continuer de développer de nouveaux outils qui nous aideront à relever avec succès les défis et les difficultés que nous rencontrons dans nos efforts en vue de réaliser ces plans ambitieux et sans précédent dans notre pays.